Economie des marques éditoriales

La dématérialisation des médias réidentifie le processus créatif — y compris celui du sport — par des marques éditoriales. C’est cette catégorie «·d’éditeur·», littéralement de «·donneur au dehors·», en anglais de «·publieur·», brouillée par la confusion entre correspondance et publication instillée par Internet, qu’il faut adapter à la conjoncture numérique. De la bonne perception des spécificités, des bénéfices et des responsabilités de l’édition par l’ensemble des acteurs économiques, institutionnels, ainsi que par les consommateurs, dépend la mise en place de politiques industrielles et réglementaires adaptées.

Les marques cumulent deux fonctions sémantiques complémentaires : signaler et connoter. La fonction de signalisation est bien connue des économistes. La connotation est moins explorée. Elle permet cependant d'encadrer la diffusion du sens : les marques éditoriales ont pouvoir d'agréger et de mettre en contexte des expressions qui, sans elles, n'auraient ni le même sens, ni la même utilité. Les marques éditoriales sont des outils de structuration et de distribution du sens.

Questions de recherche :
  • Tarification des médias : développement et performance économique des mécanismes de vente groupée, caractérisation des regroupements pertinents (dégroupage et regroupement des contenus, abonnements multi-supports…)
  • Evolution des dispositifs de financement des médias : le cas de l'audiovisuel
  • Economie de la signalisation : marketing, création et entretien de marques éditoriales, externalités croisées des investissements, co-branding, internalisation des invetissements publicitaires, désintermédiation des médias par la communication directe des firmes
  • Position dominante et parasitisme de Google...
  • Economie de la connaissance·: impact économique et organisation industrielle de la médiatisation du droit (diffusion publique et édition juridique).
Publications :

"Efficient Price Discrimination for Digital Medias: The Case of Publishing Brands", Mattia de' Grassi. Working paper centré sur les problématiques tarifaires des marques éditoriales, dans un contexte d’innovation technologique (parution des tablettes tactiles et smartphones).

Publication en cours des actes du séminaire sur les·Protocoles Editoriaux,·une réflexion sur les fonctions sociologiques, économiques et institutionnelles de l'activité d'édition.

Économie des marques éditoriales - MINES ParisTech
Partager

actualité

Des médias de masse à la publicité ciblée, quand la destruction-créatrice atteint la pub

Entreprise Des médias de masse à la publicité ciblée, quand la… Comme tous les médias, la publicité médiatise : elle…
> En savoir +

Les entreprises supervedettes et l’économie des superstars

Entreprise Les entreprises supervedettes et l’économie… Quel est le rapport entre Apple ou Ikea et Pavarotti ou Madonna…
> En savoir +

« L’audiovisuel public n’est pas le “Titanic” mais l’iceberg »

Recherche « L’audiovisuel public n’est pas le “Titanic” mais… Les diffuseurs ont longtemps été contraints de déléguer la…
> En savoir +

Nature et causes de la richesse du whisky écossais

International Nature et causes de la richesse du whisky écossais Adam Smith, l’auteur de  Recherches sur la nature et les…
> En savoir +

+ Toutes les actualités

Plan du site
Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech