Accueil

webTV

Lecture

Entretien avec le sénateur Pierre LAFFITTE l Partie 1

Lecture

Qu'est ce que I'Internet Physique ?

Lecture

Coaching, 12 conversations ré-fléchies

+ Toutes les vidéos

L'actualité du CERNA

Retrouvez tous les faits marquants de ces derniers mois

Formation

International

Recherche

01/02/2018

Au Japon, entre émotion et rêves d'avenir

Témoignage de trois doctorantes, bénéficiaires du programme d'échanges MIRAI

Décembre 2017, Chloé, Helen et Émilie, doctorantes de MINES ParisTech, s'envolaient pour le Japon. Dans le cadre du programme MIRAI, elles s'en allaient rejoindre une centaine d'autres étudiants en provenance des plus grandes universités d'Europe, pour une semaine de découvertes culturelles et scientifiques.

Au Japon, entre émotion et rêves d'avenir Le Kinkaku-ji, temple bouddhiste au nord de Kyoto, surnommé le Pavillon d'Or, fait partie des lieux au charme magique visités dans le cadre du programme MIRAI. (photo: Helen Micheaux)

Elles ont eu « la chance de vivre cette expérience unique et d'avoir pu la partager avec des étudiants venus de toute l'Europe ». Voici leur témoignage.

Un départ plein d'espoir

Chloé Varenne est doctorante de 1re année au Centre des matériaux (CdM) & à l'Institut de recherche de Chimie ParisTech. Sa thèse porte sur l'étude de nouveaux alliages de titane tolérants à l'endommagement.
« Si j'ai souhaité participer au programme MIRAI, c'est parce que j'ai souvent entendu parler du Japon, mais n'ai jamais eu l'occasion de visiter ce pays. J'espère découvrir, grâce à ce programme, le pays mais aussi sa culture, ses habitants et ce qu'il se fait en terme de recherche, que ce soit en sciences ou dans d'autres domaines ».

 

Un séjour chargé d'émotion

Helen Micheaux, en 3e année de thèse au Centre de gestion scientifique (CGS), s'intéresse aux filières de recyclage et à la responsabilisation collective.
« J'ai découvert un pays aux valeurs de paix et culturelles fortes. Ces valeurs fondatrices portent l'objectif national, ambitieux et honorable, de diffuser dans le monde un message de paix entre les hommes, par le rejet de l'arme nucléaire, et un message environnemental, par l'aide aux pays en voie de développement à l'accès aux énergies renouvelables et par l'exportation d'innovations technologiques vertes.
Outre les stratégies de "soft power" de la politique internationale du Japon, j'ai découvert des sites témoignant d'une histoire riche en traditions et en émotion. Nous avons visité de grands musées et des temples magnifiques. Nous avons eu l'opportunité unique d'être initié à l'art théâtral du Nô, forme d'art dramatique destiné traditionnellement aux shoguns et aux samouraïs. Mais ce qui m'a le plus marquée a été notre visite au mémorial d'Hiroshima où nous avons eu le témoignage bouleversant d'une survivante du bombardement nucléaire. À 80 ans, la mission qu'elle s'est donnée est de transmettre son témoignage afin de former de nouveaux témoins. À présent, de retour chez nous, c'est à nous de diffuser sa parole ».

Un post-doc au Japon ?

Émilie Perault est en 3e année de thèse au Centre de sociologie de l’innovation (CSI). Sa thèse porte sur deux expérimentations de vie dans l’habitat partagé (l’une à Lyon et l’autre en Ardèche).
« Le programme MIRAI est pour moi l’occasion d’approfondir ma connaissance du Japon - un pays qui m’a fascinée le peu de temps où j’y suis restée -, et de pouvoir découvrir le paysage universitaire afin de préparer un projet d’éventuel post-doctorat dans une université japonaise ».
 

Le programme MIRAI (« futur » en japonais) est piloté par le ministère des affaires étrangères japonais.
Il vise, comme l'indiquent les mots qui composent cet acronyme (Mutual understanding, Intellectual Relations and Academic Exchange Initiative) à favoriser les échanges entre futurs leaders japonais et européens, tout en promouvant la culture japonaise auprès des occidentaux.

 

MINES ParisTech et le Japon

Depuis 2017,  l'École a formalisé des accords d'échanges d'élèves ingénieurs et actuellement 4 de nos étudiants poursuivent une partie de leur scolarité au Japon.
Des accords cadres ont été signés avec les établissements suivants :

  • Tokyo Institute of Technology  (11/04/2007)
  • University of Tokyo  (31/08/2009) 
  • Kyoto  Doshisha Univ  (01/08/2012) 
  • Tokyo  Keio Univ  (3/08/2011) 
  • Fukuoka  Kyushu Univ  (26/08/2011)

Au niveau de la recherche, c’est surtout le Centre de recherche sur les Risques et les Crises (CRC) de MINES ParisTech qui a établi de grandes collaborations. Dans ce cadre, des ouvrages ont été publiés aux Presses des mines sur l’accident de Fukushima Dai Ichi.

 

Au Japon, entre émotion et rêves d'avenir - MINES ParisTech

 

Actualité du CERNA et de MINES ParisTech - MINES ParisTech
Partager

actualité

La science a besoin des femmes

Formation La science a besoin des femmes La Fondation L'Oréal lance la 12 e édition du programme des…
> En savoir +

Au Japon, entre émotion et rêves d'avenir

Formation Au Japon, entre émotion et rêves d'avenir Elles ont eu « la chance de vivre cette expérience unique et…
> En savoir +

De la presse aux « news » : où en est l’édition du présent ?

Entreprise De la presse aux « news » : où en est l’édition du… L'asphyxie de Presstalis et le risque systémique…
> En savoir +

Création de la Chaire FIT²

Formation Création de la Chaire FIT² La Chaire « Futurs de l’industrie et du travail - Formation, innovation,…
> En savoir +

Des médias de masse à la publicité ciblée, quand la destruction-créatrice atteint la pub

Entreprise Des médias de masse à la publicité ciblée, quand la… Comme tous les médias, la publicité médiatise : elle…
> En savoir +

+ Toutes les actualités

agenda

Du 11 décembre 2017 au 13 avril 2018 Mentoring jeunes chercheurs

Du 11 décembre 2017 au 3 avril 2018 Parcours management & qualité de vie d’une équipe…

Du 6 février au 17 mars 2018 Go West !

+ Tous les événements

Plan du site
Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech